[Event 19/12/15] Un espoir de printemps...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Event 19/12/15] Un espoir de printemps...

Message par Gavius Poing d'acier le Dim 20 Déc - 19:12

Cela faisait plusieurs semaines que le Bastion de l'Espoir Cramoisi était assiégé par une troupe réprouvée. Les espions avaient pu, après de longues recherches, déterminer comment les créatures impies avaient trouvé leur chemin jusque là. Ce n'était un réalité qu'une étape d'un plan plus global... celui du sombre Seigneur de l'effroi qui avait quelques temps plus tôt tenté, sous le déguisement du Seigneur-croisé Rouge-ruisseau, de prendre contrôle des restes de l'Ordre. Celui-ci avait manipulé le général Mort-vivant pour le pousser a attaquer le Bastion, avant de prendre l'apparence du croisé pour s'assurer que les défenseurs aient la victoire...



L'assassin Barek a de troublantes révélations...

Mais le Grand Croisé avait vaincu le démon, y sacrifiant presque sa vie. Cependant, l'armée impie restait là, et si les murs du Bastion avaient tenu bon jusque là, le faible effectif des défenseurs, bien que galvanisé par leur foi, accumulait pertes et fatigue, promettant pour les derniers survivants de l'ordre écarlate un avenir bien sombre.

Le Sergent Feldmann était cet après-midi là chargé de la défense des remparts, quand une vision inespérée s'étala devant lui. Une troupe d'une trentaine d'hommes, portant les couleurs écarlates et menées par un paladin en armure étincelante, utilisant l'effet de surprise, était parvenue à briser les lignes ennemies et progressait en direction du Bastion, les morts-vivants impies à leurs trousses.

Celui-ci dévala l'escalier d'accès aux remparts, afin de rendre compte de la situation. Décision fut rapidement prise par l'Inquisiteur Wolsey d'ouvrir les portes afin de permettre à ces renforts inespérés de se mettre à l'abri. L'infanterie fut déployée, et couvrit l'entrée de la troupe, empêchant leurs poursuivants flaellés de pénétrer dans l'enceinte sacrée, tandis que, du haut des remparts, les archers faisaient pleuvoir le feu sacré sur les poursuivants.




L'infanterie s'apprête a mener une sortie...

La troupe était menée par le général Leogrion Aventis, frère du maître d'armes, qui, ayant eu vent de l'existance du Bastion et de sa détresse, venait consacrer les quelques forces qu'il lui restait à la défense du dernier retranchement existant de la Croisade écarlate.

Tandis que la jeune Katarina, blessée en défendant la porte, se faisait soigner par le vieux père Venarius, L'inquisiteur Wolsey, le maître d'armes et les quelques officiers restants tinrent conseil avec le Général, afin de déterminer la marche a suivre.




Le père Venarius soigne la jeune assassine.


L'attaque subite des forces du général avait désorganisé les ennemis, ce qui donnait un espoir inespéré de briser le siège une fois pour toute. Après quelques discussions stratégiques, décision fut prise d'assembler les forces du Bastion au grand complet. Chaque croisé capable de porter une arme se rassembla non loin des portes, ne laissant au Bastion que ceux, trop vieux ou trop jeunes, qui ne seraient d'aucune utilité dans la bataille.




Les gradés, du haut des remparts, discutent de la marche à suivre.

La bataille à venir déterminerait le destin de l'Ordre écarlate. La défaite signifierait, pour sur, la fin de tout ce qui avait été construit depuis maintenant des années. Face aux troupes rassemblées, le maître d'armes et le général prononcèrent un discours exaltant, et les acclamations des hommes résonnèrent sur les flancs de la montagne, comme une menace pour leurs sombres ennemis. La croisade écarlate allait reprendre ses terres.




Discours du maître d'armes et du général.

Le bastion se vida, et une fière armée, telle une grandiose vision d'antan, quitta la protection des remparts sous la bannière écarlate, hymne vivant à la gloire de la Sainte Lumière. Le général et le maître d'armes ouvraient la route, immédiatement suivis par la section d'infanterie, le Sergent Feldmann, suppléant le Lieutenant Adalrik de Lordaeron, à sa tête. Puis venaient les unités de miliciens, armés pour l'occasion, suivis de la cavalerie. Les archers, arbalétriers, et mages de guerre fermaient la marche.



L'avant-garde en marche.

L'host écarlate fondit sur le camp ennemi, établi dans un ancien village en ruines, encore désorganisé par les sabotages organisés par les hommes du général. La bataille fut rude, et de nombreux croisés, parmi lesquels le Sergent Feldmann, tombèrent, morts ou gravement blessés. Mais leur foi était irrépressible, et leur juste colère éclatante. Après une longue incantation, les pyromanciens firent pleuvoir sur les non-morts la flamme purificatrice, ce qui désorganisa leurs rangs, et fut un tournant décisif vers la victoire...



La bataille fait rage.

Hélas... c'est a cet instant que parut le sombre général de cette armée maudite. Renforcé par une magie impie, celui-ci s'employa a un sombre rituel afin de relever ses troupes, ainsi que les croisés tombés, en une armée implacable qui anéantirait sans le moindre doute les guerriers sacrés.
C'était sans compter sur le courage de la jeune assassine, Katarina Baraniska, qui, au mépris de tout danger, se jeta sur le sombre chevalier de la mort, lui plantant ses dagues entre les omoplates, interrompant le rituel.

Il en fallait hélas d'avantage pour anéantir un général réprouvé, et la jeune femme fit face a des pouvoirs d'une puissance inouïe, rejointe par le Maître d'armes, celui-ci ne lui fut pas d'une grande utilité. Déjà blessé, le mouvement de recul de son cheval, pétri d'horreur par la sinistre créature, le fit basculer au sol, l'animal s'affaissant sur lui. Ce n'est que l'arrivée du général, projetant toute la puissance de la Lumière dans une juste vengeance, qui permit enfin de défaire le sombre chevalier, le renvoyant à la tombe qu'il n'aurait jamais du quitter.



Au secours des blessés...

Les assaillants, grièvement blessés, ne durent leur salut qu'aux pouvoirs sacrés de paladin du général, qui mit toute son énergie restante à sauver les blessés, aidés de croisés proches.



Un secours providentiel...

La victoire était acquise, au nom de la Sainte Lumière. Mais elle avait coûté la vie a cinquante-trois croisés, impact loin d'être négligeable au sein de la population du bastion. Les corps des morts vivants furent brûlés et une âcre fumée s'éleva bientôt du champ de bataille. Les forces écarlates sécurisèrent le périmètre, achevant systématiquement les fuyards, tandis que les officiers survivants escortèrent le convoi de blessés jusqu'au Bastion.

Ils portèrent la nouvelle de la victoire à l'Inquisiteur Wolsey, ce qui soulagea le vieil homme, remerciant la Sainte Lumière pour cette bénédiction. Celui-ci décida l'organisation d'une grande cérémonie en l'honneur des vainqueurs et des morts, tandis que les problèmes liés à la vacances du commandement furent évoqués. Des solutions furent évoquées, et la réunion continua tard dans la nuit. Mais tous n'espérait qu'une chose, un réveil du Grand Croisé, qui, maintenant que la menace était écartée, pourrait sans nul doute conduire l'Ordre vers la gloire.



Rapport à l'Inquisiteur Wolsey.

Pour la première fois depuis des semaines, la vie repris son cours au Bastion, et chaque croisé s'endormit en remerciant la Sainte Lumière de les avoir une fois de plus protégés...




La vie reprend son cours au Bastion...
avatar
Gavius Poing d'acier
Grand croisé

Messages : 95
Date d'inscription : 14/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ecarlate.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum