[Event 16/11/15 - 22/11/15] De sombres soupçons...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Event 16/11/15 - 22/11/15] De sombres soupçons...

Message par Gavius Poing d'acier le Lun 16 Nov - 23:32

Dans l'ambiance délétère qui animait le Bastion de l'espoir Cramoisi, nul n'aurait pu se faire une idée des agissements du Seigneur Gavius Poing d'acier depuis son sacré si contesté. On ne l'apercevait quasiment plus sur la place des croisés, les rumeurs assurant qu'il restait muré dans la salle de commandement, à ourdir on ne sait quel projet.

C'est pourtant dans cette même salle de commandement que l'Inquisiteur Wolsey et le maître d'armes Aventis obtinrent une entrevue dans la matinée. Il leur exposa rapidement la situation générale, mais un point de détail retenait son attention, un point de détail qu'il était dans l'incapacité de régler. Un homme qui prétendait être le Seigneur Croisé Rouge-Ruisseau, pourtant porté disparu après une mission récente, s'était présenté aux portes du bastion. L'homme depuis son retour apparaissait changé, mais de la meilleure des façons, chacun le considérait désormais comme un héros, digne, sans nul doute possible, de guider les lambeaux de l'ordre vers un avenir meilleur. Ses longues conversations, seul à seul, avec la Grande Inquisitrice laissaient aux yeux du profane peu de doute sur ses intentions... Bien que ne prêtant que peu de foi aux rumeurs, il était primordial d'en avoir le coeur net.

L'ayant fait suivre par un de ses meilleurs assassins, le Seigneur Gavius, face a l'inefficacité globale de celui-ci, demanda a l'Inquisiteur de prendre contact avec lui, afin d'obtenir tous les indices qui auraient pu lui paraître insignifiants. Comptant grandement sur la sagesse de l'Inquisiteur pour résoudre cette affaire délicate.

Dans les sombres cellules de l'abbaye, ils rencontrèrent donc Barek, âme damnée et informateur précieux du Haut-commandement.




La rencontre avec l'ombre écarlate souleva de bien sombres soupçons...

Celui-ci leur rendit compte de sa quasi-inefficacité à suivre le Seigneur Croisé, qui semblait se protéger par une bien étrange magie, a laquelle il n'entendait rien. Mais les résultats des entrevues de celui-ci avec de nombreux croisés du Bastion étaient clairs : Tous semblaient persuadés qu'il était l'unique solution aux temps troublés que vivait le Bastion, et qu'il était, sans nul doute, le plus grand héros qu'il leur ait été donné de voir, sans se rappeler exactement de la nature de l'entrevue.

Face à ce constat étrange, l'Inquisiteur demanda au maître d'armes de lui désigner un homme digne de confiance qui rencontrerait Rouge-Ruisseau afin d'en avoir le coeur net.

Ce fut le fidèle maître-chien Wilson Treadwell qui fut choisi pour cette tâche. Dans la petite chapelle du Bastion, il demanda donc entrevue avec l'homme et fut reçu.
L'inquisiteur eut bien du mal a tirer les vers du nez du vieux maître-chien suite à sa rencontre, car il apparaissait dans le même état que les autres croisés après leur rencontre avec le Seigneur Croisé. Néanmoins, il réussit à en tirer l'essentiel. Rouge-ruisseau, ou celui qui prétendait l'être, ambitionnait de reprendre les rênes de l'ordre pour faire face à une soi-disant attaque imminente de créatures du fléau de l'abomination Sylvanas.

Il ne lui en fallait pas plus pour aller immédiatement rendre compte de ces informations, obtenues en début de soirée, au Seigneur Gavius.



Le Seigneur Gavius apprend la bien triste nouvelle.

Cependant, la gravité de la nouvelle était pire que ne le supposait l'Inquisiteur, en effet, l'homme avait obtenu une entrevue seul à seul avec la Grande Inquisitrice dans la cathédrale presque une heure auparavant dans la soirée. Las, et se préparant une fois de plus a faire couler le sang, le Seigneur Gavius demanda à l'Inquisiteur d'aller contrôler ce qu'il se passait dans la cathédrale, pendant que celui-ci achevait de s'armer.

Gardée par deux prétoriens, l'entrée de la cathédrale était condamnée. L'inquisiteur ne fut nullement inquiété par les gardes, mais la porte semblait verrouillée par une sombre magie. Les efforts des deux hommes d'armes furent inutiles, mais l'inquisiteur fit appel au pouvoir de la Sainte Lumière, qui fit voler le verrouillage impie, ouvrant la porte avec fracas.

Le spectacle était terrible. La Grande Inquisitrice était à genoux devant l'homme qui pratiquait sur elle un étrange rituel dont la nature impie ne faisait aucun doute. Déconcentré, celui qui prétendait être le Seigneur Croisé Rouge-Ruisseau laissa tomber au sol le corps de la Sainte femme, avant de se tourner vers ces visiteurs inopportuns et de les attaquer pour leur inopportune intervention.




L'inquisiteur interrompt le rituel maléfique.

La diligence des prétoriens et l'affinité exceptionnelle de l'inquisiteur avec la lumière leur permirent de venir a bout sans grand mal de leur assaillant. C'est alors que l'impensable se produisit. Du corps meurtri s'extirpa une silhouette démoniaque bien trop connue, celle d'un Seigneur de l'effroi, qui maudit leur imprudence avant de déchaîner sur eux ses pouvoirs gangrenés.




Le plus sombre des ennemis


Plongeant les prétoriens dans un sommeil plein de terreurs, le démon, attaqua immédiatement l'inquisiteur, décidé a détruire son ennemi. Si celui-ci parvint a le blesser avec ses flammes sacrées, il ne faisait guère le poids contre les pouvoirs destructeurs de ce frère de Balnazzar. C'est alors qu'arriva le Seigneur Gavius, qui après plusieurs attaques inefficaces, conçut un plan désespéré.
Un des puissants sorts de lumière de l'Inquisiteur ayant créé une faille dans l'armure du démon, celui-ci utilisa toute la puissance sacrée qu'il était en mesure de réunir, ainsi que celle de l'inquisiteur qu'il canalisa a travers son corps afin de la porter, à l'aide de sa grande épée de sancteforge au coeur du démon.
L'explosion qui en résulta fut colossale, et le démon, après une dernière malédiction, fut renvoyé au néant distordu. Mais a quel prix. Le corps du Grand Croisé gisait au sol, inerte, et nul soin ne parvint à lui faire reprendre connaissance.




Le prix de la rédemption...


Sans attendre, l'Inquisiteur mit a contribution les deux prétoriens. Un d'entre eux ramena la Grande Inquisitrice, très perturbée et le corps du Grand Croisé dans leurs appartements respectifs. L'autre, le Sergent Valamar Feldmann s'occupa des détails techniques concernant le combat qui venait d'avoir lien, et fit débarrasser l'armure brisée du démon vaincu.




Le sergent Feldmann emporte les restes maudits.



C'est dans le bureau de l'Inquisiteur que le maître d'armes apprit les terribles événements de la soirée, tandis que le père Venarius, chargé de surveiller l'état du Grand Croisé arrivait avec de bien tristes nouvelles. Si son corps était remis, son esprit semblait absent. Il était impossible de dire si ou quand il allait se réveiller.
La graine de l'hérésie latente était éradiquée, mais, sans guide, des heures bien sombres attendaient les croisés. Le démon avait parlé d'une marée impie a venir... Des lors, au bastion, on se préparait à la guerre...




Débriefing dans le bureau de l'inquisiteur
avatar
Gavius Poing d'acier
Grand croisé

Messages : 94
Date d'inscription : 14/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ecarlate.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Event 16/11/15 - 22/11/15] De sombres soupçons...

Message par Gavius Poing d'acier le Lun 23 Nov - 1:32

[MAJ Faite]
avatar
Gavius Poing d'acier
Grand croisé

Messages : 94
Date d'inscription : 14/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ecarlate.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum