Les Ombres du Bois de la Pénombre

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les Ombres du Bois de la Pénombre

Message par Syneria le Mar 15 Aoû - 18:57


Alors qu'elles étaient rassemblées à Stratholme, les Ombres de la Croisade avaient une nouvelle mission de haute importance.
Des sbires morts-vivants avaient été aperçus au Bois de la Pénombre. Ces mêmes sbires étaient sous la direction du triste Baron Von Tarkin, supposé mort au Rivage Brisé.
Le but était donc de collecter un maximum d'informations sur le Baron, ses intentions et ses plans futurs. Il ne fallait surtout le laisser avoir une longueur d'avance...



Le plan était assez simple sur papier : prendre un bateau depuis les quais de Tyr jusqu'aux côtes de Baie-du-Butin et de là migrer vers le Nord jusqu'au Bois de la Pénombre.
Le groupe était constitué des ombres Maria, Alexios, Vélharia et Dame Sombreval. Tous mirent les voiles vers les mers du Sud, vers le Cap de Strangleronce.
Le groupe avait également préparé des habits anodins pour ne pas attirer inutilement le regard. Tous étaient habillés en civils, voyageurs ou vagabonds, tous à l'exception d'Alexios qui décida de revêtir une toque de capitaine.
Les gardes de la Baie-du-Butin s'intéressèrent donc à ce soi-disant Capitaine d'un peu plus près. Un gobelin en particulier. Et c'est la dernière chose à laquelle il s'est intéressé.



Après plusieurs heures de marche, le groupe d'expédition arriva aux abords d'un campement de fortune placé au préalable par l'ombre Miles Miller qui les attendait avec montures, chariot, provisions et équipements...
Mais où les attendaient également trois trolls sauvages armés de haches prêts à lancer leur embuscade sur le camp.

Après un rude combat non sans difficulté face à la rage des trolls berserks, le groupe pût panser ses blessures avant de reprendre la route vers le Nord.



C'est au crépuscule, alors que le soleil se voilait derrière la canopée des arbres, que le groupe arriva aux abords du Bois de la Pénombre.
L'endroit était sordide, sombre, humide et il y régnait une atmosphère des plus malsaines entre les cris des loups et les énormes toiles d'araignées enveloppant les troncs des arbres presque moisis.



L'expédition semblait bien avancer jusqu'ici. Et malgré la fatigue et les blessures le groupe continua d'avancer.
Un bruit inhabituel s'insinua progressivement dans l'air, le son de sabots. Des montures qui n'étaient pas les leurs approchaient à vive allure.
Le bruit se rapprocha, encore et encore, jusqu'à ce qu'il soit si fort que cela devenait oppressant d'autant plus qu'aucun cavalier ne fît d'apparition. Le galop des montures semblait dangereusement se rapprocher quand soudain, deux Chevaliers de la Mort au sourire carnassier apparurent devant le convois écarlate en surgissant de derrière deux troncs d'arbres, montés sur leurs destriers d'os.
Qu'ils aient été écarlates ou de simple voyageurs, les deux impies les auraient attaqué quand même. Mais malheureusement pour eux, ils faisaient face à un groupe d'ombre écarlates préparées, armées et équipées.



Un violent combat s'engagea, où les lames s'entrechoquant raisonnaient dans le Bois sordide et où le hennissement des chevaux en déroute faisaient concurrence aux hurlements des loups.
Non sans difficulté, le groupe vint à bout des deux assaillants impies et le calme se rabattit sur la forêt.

Après avoir pris soin de cacher et brûler les corps, le groupe reprit sa route et monta son campement de fortune avant de prendre un peu de repos bien mérité.

Au lendemain matin, la luminosité n'avait pas changé. Le bois était toujours plongé dans une obscurité sans nom.
La direction à prendre était un manoir abandonné sur la colline du Cimetière de la Colline aux Corbeaux.
L'endroit était tout indiqué : une crypte à côté du manoir, un cimetière tout autour, et un bastion abandonné mais toujours debout.

Sur le chemin pour gagner le triste manoir, le groupe croisa une représentante d'une espèce arachnide de la région. Une espèce anormalement grande et terrifiante dont les ombres virent difficilement à bout et ce avec grande frayeur.



C'est seulement après cette poussée d'adrénaline et cette course contre la phobie que le groupe arriva aux abords du manoir abandonné.
L'endroit était glacial et sordide. Pourtant il semblait bel et bien abandonné depuis des semaines... à part pour quelques détails troublants. Il y avait quelques rares traces de passage mais aucune empruntes, rien que de la poussière...
Les ombres ont alors inspecté la demeure de fond en comble pour y trouver des indices et ce, avec succès.
Avec les informations dont ils disposaient, ils en virent à la conclusion qu'une liche préparait un rituel d'os dans le manoir, accompagné de main d’œuvre qui exhumait des os depuis la crypte et le cimetière.



La-dite liche semblait s'intéresser de très, voire de trop près à la tristement célèbre Scholomance où elle avait récemment reçu l'ordre de s'y rendre.

Avec ces terribles informations en leur possession, l'escouade d'ombres voulu rentrer au plus vite au Bastion de Tyr en informer le Grand Croisé Poings d'acier.
Par chance, l'ombre Maria appela une des mages écarlates, la Flamme Pourpre, qui téléporta le groupe directement vers le Nord où Dame Sombreval allait faire son rapport...

avatar
Syneria

Messages : 7
Date d'inscription : 10/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum