Valissa Haugrenat - Croisée Ecarlate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Valissa Haugrenat - Croisée Ecarlate

Message par Valissa Haugrenat le Lun 19 Oct - 13:58



"Les bannières écarlates flottaient au vent, simples fanions porteur d'espoir et d'unité, aux sommets des immenses tours d'argent du dernier bastion de l'humanité."
Valissa Haugrenat - En vue de l'Espoir Cramoisi.



Nom de famille : Haugrenat.

Qui sont les Haugrenat ?... Avant la période noire, l'on aimait se raconter que cette modeste famille avait des origines seigneuriales, oubliées depuis des générations. En effet, il y a un près de trois cent ans, un domaine niché aux pieds de montagnes nordiques d'Alterac appartenait à un baron de la petite noblesse, répondant au nom de Haugrenat. Rattaché au royaume de Lordaeron, il prospérait paisiblement à l'ombre des monts glacés, alors sous la coupe du grand roi de cette époque, un temps dénué de guerre et de malheur.

D'où venait-elle, cette baronnie ? Comment cette famille bourgeoise a pu obtenir des terres, voilà des siècles auparavant ? Nul ne le sait de nos jours, les archives et autres actes ayant disparus avec les évènements qui amenèrent la chute de Lordaeron. Cependant, le grand-oncle paternel de Valissa, un certain Bernond, savait précisément la fin qu'avait connu l'ancienne terre de la famille Haugrenat. Il était de son vivant un calligraphe réputé, certes âgé et radotant souvent dans sa barbe un temps meilleur, mais il était un être célèbre et respecté par tous. Un jour, il raconta à sa petite nièce le fin mot de l'histoire...  

"Il y a eu en premier l'hiver. Froid comme les montagnes enneigées de Khaz'modan. Mordant comme les crocs d'un ours affamé. Venteux tel la houle soufflant sur la baie portuaire de Kul'Tiras. Il frappa à l'improviste, sur le nord des Sept Royaumes, n'épargnant personne. Cet hiver, précoce et terriblement long, dura des mois et les gens commençaient à souffrir de la faim, les récoltes et réserves ayant été dévorées par la population. La faim... fut justement le deuxième fléau qui s'acharna sur le peuple de Lordaeron. Tuant les plus miséreux en premier, les soldats eux même furent touchés par le manque de nourriture, les obligeant à piller les greniers des fermiers fatigués. La folie s'imprégna ensuite des esprits tourmentés, et on s'entretua pour un quignon de pain rassis. On tua pour simplement survivre. L'homme peut parfois se comporter comme un monstre, et pire encore, si sa vie est en jeu.

Cette période trouble se nomma par la suite le "Froid des Gémissants", car la neige s'abreuva du sang des hommes. Ceci s'est déroulé il y a bientôt deux cents quatre-vingt six ans avant ta naissance, ma petite. Et aujourd'hui, bien peu s'en souviennent hormis quelques elfes et les archivistes de la capitale...

C'est durant cette triste époque que sombra la terre de nos défunts aïeux. La baronnie ne survit pas à l'hiver rigoureux, et les survivants du domaine fuirent la famine et les rats qui infestaient toute la région. Privé de tout, nos ancêtres partirent en laissant derrière eux leur noble vie, et se fondèrent avec réticence dans la masse du peuple qui attendait le retour du printemps. Les années passant, je présume que la famille se scinda en plusieurs groupes et se dilua à travers les Sept Royaumes. Certain prirent la mer, pour rejoindre Boralus et les îles tropicales du sud. D'autres voyagèrent en Stromgarde et au lointain royaume d'Azertoh, aujourd'hui nommé Hurlevent. Nous, nous sommes les seuls a s'être installés à l'est d'Andorhal."

Juste avant l'arrivée de la peste, qui transforma pour toujours Lordaeron, la famille Haugrenat vivait dans un village appelé le Comté-de-Borald. Cette bourgade d'une centaine d'âmes était fière d'être le premier producteur de pommes de toute la région, ces dernières se rependant même sur les étales des marchés exotiques, de Kezan à Quel'thalas, en passant par le quartier commerçant de Hurlevent. Marchands depuis trois générations, œuvrant dans les exportations de fruits, des grains et de semences, les Haugrenat voyait la vie d'un bon œil, engrangeant sans cesse des bénéfices à faire pâlir d'envie un commissaire-priseur gobelin... Fortuné et possédant plusieurs terres arables près de Comté-de-Borald, la famille Haugrenat était prête à conquérir le marché et la politique régionale.

Hélas, la mort frappa hâtivement la région d'Andorhal, ce qui mit un terme aux rêves de grandeurs des membres de la famille. Le pire dans cette histoire, c'est qu'une partie des caisses de grain infectés par le Fléau furent distribués par le commerce des Haugrenat, sans savoir le mal qu'elles contenaient. Quand ils le surent, il était déjà trop tard... Après le forfait, on a soupçonné le cousin de Valissa, un certain Paul Haugrenat, d'être l'investigateur des commandes, étant l'un des acolytes du tristement célèbre Culte des Damnés. Il sera battu par une foule exténuée, puis pendu à un chêne avant d'être enterré dans une tombe sans nom.

Aujourd'hui, il ne reste absolument rien de cette famille, Valissa étant le dernier membre encore en vie vivant en Lordaeron. Lorsqu'elle mourra, les Haugrenat rejoindront définitivement le passé, devenant ainsi les pâles reliques d'un pays brisé par l'horreur et la déchéance.



Prénom : Valissa.

Ce charmant prénom prend son origine dans la langue elfique, signifiant entre autres l'émerveillement, la fortune et l'espérance. Il semblerait que cela soit sa mère qui lui offrit ce nom, en l'honneur de l'éternelle amitié qui régnait entre les Quel'dorei et les humains de Lordaeron. Malgré les récents évènements, cette amitié semble toujours être d'actualité entre ces peuples, les Sin'dorei et les Réprouvés se soutenant mutuellement au sein de leur nouvelle fratrie : la Horde.

Valissa... Un prénom portant les espoirs de la famille Haugrenat. Dommage que l'or et les relations n'aient pas sauvés les hommes d'Andorhal de la peste nécrotique. Aujourd'hui, Valissa reste cependant synonyme d'espoir pour les survivants de Lordaeron, mais aussi pour la Renaissance Ecarlate et sa croisade de pureté à travers les terres désormais maudites de Lordaeron.


Age : Trente-quatre ans.

Sa jeunesse s'est écoulée alors que son pays se noyait dans la mort et sombrait dans la folie. Lors de l'invasion du Fléau, propageant ses caisses mortelles de peste et rependant la mort sur son sillage, Valissa était une jeune femme dépassée par les évènements. Ses proches succombèrent les uns après les autre, avant de se relever dénués de conscience, assoiffés de tueries et de sang frais. Et aucun traitement, autre que le feu, ne pouvait guérir ce... carnage.

Elle a fuit. Rejoignant les caravanes de réfugiés grossissant sans arrêt, la demoiselle survécut par miracle aux afflux des cadavres et des agressions morts-vivantes. Dormant peu, mangeant avec méfiance, elle dépérissait comme tous ceux qui l'accompagnaient dans cet exil forcé. Bien plus tard, les prémices de la Croisade Ecarlate la sauva d'une mort agonisante. Sans le savoir, cet ordre allait devenir son nouveau foyer, mais aussi son unique raison de vivre.

Une douzaine d'années s'écoula depuis lors, changeant pour toujours les traits et l'esprit de Valissa. De la jeune femme rêvant de soierie et de chevaliers, il n'en reste que des cendres. Lutter pour ce qu'il lui reste est devenu sa seule préoccupation, forgeant son cœur en compagnie de sa nouvelle famille : La Croisade Ecarlate.





(Non terminé.)
avatar
Valissa Haugrenat

Messages : 2
Date d'inscription : 13/10/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Valissa Haugrenat - Croisée Ecarlate

Message par Gavius Poing d'acier le Mar 31 Mai - 4:14

La jeune croisée ayant disparu, les informations sur sa vie et sa famille furent consignées dans les archives du Monastère écarlate
avatar
Gavius Poing d'acier
Grand croisé

Messages : 96
Date d'inscription : 14/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ecarlate.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum