La frayeur du cartographe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La frayeur du cartographe

Message par Aleonore le Jeu 23 Mar - 20:48



La patrouille s’apprête au départ.


Peu de temps après leur arrivée à la Nouvelle-Âtreval, l'état major réalisa que l'isolation de leur frères de l'assaut les avait maintenus dans une ignorance totale de ce qui entourait leurs terres.

Incapables de prendre de saines décisions stratégiques sans connaître l'évolution du terrain et des alentours, une patrouille fût chargée de gravir le pic qui domine la désolation des dragons, afin d'y établir un relevé plus précis des forces en présence et de remettre à jour des cartes bien trop dépassées.




Les Croisés s'enfoncent dans les terres gelées.


Comportant deux mages de l'oeil cramoisi, l'Arcaniste Menelas Stanford et le Cryomancien Heinrich Von Schleicher, et menés par la Sergente Aleonore Keeshan, le petit groupe se rendit sans perdre de temps jusqu'au pied du mont.
Un puissant blizzard soufflait sur ses pentes, et la neige semblait par endroit former de larges plaques, prêtes à se détacher. Marchant d'un pas lent en file indienne, la colonne commença son ascension d'un pas lent, mais déterminé.



L'ascension sur la pente glacée


Arrivé à mi-parcours, le Cryomancien, devant le blizzard qui redoublait d'ardeur, eut la présence d'esprit d'invoquer une barrière de glace sphérique autour du groupe.
Maintenant protégés de la morsure du froid et du givre, les Croisés eurent le loisir de mieux apprécier leurs alentours, et notamment le haut du pic, ou semblaient danser des ombres furtives, révélées par le contre jour.



L'aura de givre protège instantanément le groupe des éléments.


Décidant de se disperser pour finir l'ascension afin de répartir leur poids sur le fine neige du pic, ils furent surpris à mi-distance par trois éclaireurs réprouvés, qui, jaillissant du sommet dans toute leur malfaisance, tentèrent de déclencher une avalanche en soufflant dans leurs cors de chasse.

La sainte n'abandonna cependant pas les trois écarlates, et le vacarme passé, ils se lancèrent à l'assaut des non-morts comme un seul homme, décidés à commencer la purification du Norfendre sans perdre un instant de plus.



Les ennemis de toujours face à face.


Un furieux combat s'engagea alors, les réprouvés profitant de leur position surélevée pour lancer une furieuse charge, tout en vociférant des cris brutaux dans leur langage maudit.
Le Cryomancien, dont les pouvoirs n'étaient que renforcés par le froid ambiant, fît payer un lourd tribut à son adversaire, celui-ci finissant par chuter et glisser mortellement en contrebas, se fracassant tout ce qui lui restait d'os.

Menelas quand à lui semblait prendre un malin plaisir à éviter les coups de son adversaire, usant de transfert pour se mettre à l'abri à chacun des assauts du mort-vivant. Il fût cependant surpris, lorsque son adversaire, probablement à bout de nerfs, se jeta sur lui pour le déséquilibrer et l'entrainer dans sa chute. Heinrich eut cependant un réflexe inspiré par la sainte, et vint clouer le réprouvé au sol d'un puissant javelot de glace, l'expédiant à son juste repos.

Aleonore quand à elle, s'était engagée dans un furieux duel d'épéiste avec le non mort restant, échangeant parades et esquives. Encouragée par les succès des ses compagnons, et le sort de lenteur lancé par Menelas sur son adversaire, elle finît par réussir à porter un puissant coup transversal au niveau de la nuque du non-mort, envoyant sa tète rouler en contrebas.

Le silence reprît doucement ses droits, entrecoupé par le sifflement du blizzard qui soufflait toujours sous le plafond nuageux. Reprenant peu à peu leur souffle, ils finirent de gravir le peu de distance qui les séparaient du sommet.

Une fois la haut, ils découvrirent un étrange assemblage de longues vues, surement établi par les réprouvés, et qui leur permettait, depuis ce point dominant, de surveiller à la fois en direction de la Citadelle de la couronne de glace, de la Nouvelle-âtreval, et de la nécropole de Naxxramas.
Après avoir récupérés ce qui semblait être les rapports d'observation, le mage Menelas, aidé dans son invocation par son collègue, commença la création d'un œil arcanique qui s'éleva lentement dans le ciel, emmagasinant durablement en son cœur toute la topographie et l'occupation de la zone alentours.

Ceci fait, et après quelques instants de repos pour se remettre du puissant sort qu'il venait de lancer, l'arcaniste proposa alors à ses deux frères d'arme de créer un portail de retour jusqu'à la Nouvelle-Âtreval, afin d'éviter une périlleuse redescente.
Devant la sérénité du mage, ceux-ci acceptèrent volontiers, et se concentrant à nouveau afin d'ouvrir la faille nécessaire à leur déplacement, Menelas fît bientôt jaillir un portail devant lui.
Cependant, surement épuisé par l'effort, et dérouté par la présence proche de la Nécropole impie,
le sort les mena dans une toute autre direction, une direction qui emplit leurs cœurs d'effroi et de rage.



Plongés en un instant en plein cœur du mal.


Le groupe se retrouva instantanément téléporté en dessous même de la Nécropole de Naxxramas, entourés de toutes parts par les abomination du fléau, qui grouillaient sur cette terre maudite.
Ne laissant pas à la masse de non-morts le temps d'agir, l'arcaniste invoqua immédiatement un second portail, au prix d'un effort physique important. Si celui-ci également échoua à les mener à leur destination, il eut au moins le mérite de les transporter loin de la vague irrésistible de morts-vivants qui s’apprêtait à déferler sur eux.

Tancé vertement, et même physiquement, par la Sergente qui semblait avoir eue la peur de sa vie, une intense émotion de regret pût se lire sur le visage de Menelas, alors que son collègue cryomancien décidait à son tour d'user de sa science des portails, malgré sa supposée plus faible expérience.
Il parvint cependant à un résultat parfait, ramenant enfin les trois écarlates au portes de la place forte, qui s'ouvrirent pour les laisser passer d'un pas rapide, d’où ils se dirigèrent sans perdre un instant jusqu'au quartiers de l'Amiral, afin de lui transmettre les informations recueillies, même si une partie le fût fortuitement...





Sa fureur en apprenant le risque qu'avait fait encourir le mage au groupe fût sans bornes, et ce n'est qu'après un long moment que celui-ci finît par reprendre ses esprits et d'intimer à Menelas de retranscrire les informations de l’œil arcanique sur sa carte d'état-major.

avatar
Aleonore

Messages : 15
Date d'inscription : 15/12/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum