Thomas Wolsey

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Thomas Wolsey

Message par Thomas Wolsey le Jeu 16 Fév - 18:45


Identité


Nom : Wolsey
Prénom : Thomas
Race : Humain
Âge         : 56 ans
Origine : Lordaeron



Apparence


Taille                           : 1.82 m
Poids                          : 72 kg
Couleur des yeux       : Bleus
Carrure                       : Mince
Couleur des cheveux  : Blanc
Teint de peau              : Blanc


Description :
Thomas Wolsey est un homme âgé de 56 ans. Il a une chevelure et une barbe de couleur blanche et des yeux bleu clair. Il porte une tenue de Grand inquisiteur toujours bien soignée accompagné de sa coiffe de couleur cramoisie. Il porte une chevalière de l'inquisition sur la main droite.


Famille et Relations


Père : William Woley (mort). Il était soldat dans la garde de Brill. Après avoir vu sa femme mourir. Il a sombré dans la beuverie et battait son fils tous les soirs. Jusqu’au jour où son fils profita qu’il soit dans un coma éthylique pour l’achever avec son épée de garde.

Mère : Helena Attaway (morte). Décédée quelques minutes après la naissance de son fils. Elle était conseillère à la mairie de Brill.

Frère(s)/Sœur(s) : Aucun.

Compagne : Lucy Thorne, morte lors d'une traversée en Tirisfal pour rejoindre le monastère par des non-morts. Ancienne Noble de la cité d’Alterac.

Enfant(s) : Julia Wolsey (présumée morte) Elle a rejoint l’armée écarlate à l’âge de 16 ans au monastère où elle est passée de recrue à croisé. Bien plus tard elle fut nommée capitaine avant de partir pour les terres de gelées du Norfendre avec l’Assaut écarlate. Depuis la chute de l’Assaut aucunes nouvelles et signes de vie.

Mentors : Grand Abbé Eliotson , Père supérieur de l’abbaye « Fond des vignes ». Il enseigna la voie de la Sainte Lumière à Wolsey pour faire de lui un prêtre. Tué lors de l'arrivée du fléau en Tirisfal. Le second mentor de Wolsey fut le Grand Inquisiteur Isilien. Membre fondateur de la Croisade écarlate et père fondateur de la Sainte Inquisition. Il forma Wolsey pour faire de lui un des meilleurs inquisiteurs de l’ordre. Tué lors d’un assaut d’un groupe de rebelles mené par Tirion Fordring.




Psychologique :



Personnel : Wolsey a hérité d’une enfance sombre et triste. D'humeur généralement glaciale, il n’éprouve aucunes pitiés, même pour un inquisiteur. Parfois néanmoins, on peut sentir chez Wolsey quelques failles au niveau de ses émotions pour certaines personnes, comme si le « Wolsey du passé » ressortait de temps en temps. Son humeur est souvent maussade et il supporte difficilement qu’on le contredise.
Il sait généralement ce qu’il fait et pense que ses collègues ne sont que des « abrutis » qui profitent de leurs grades au lieu de penser à l’avenir de l’ordre.
Ses colères sont fréquentes et violentes.

Social : Les nouvelles responsabilités endossées par Wolsey depuis sa nomination au grade de Grand Inquisiteur ont fait de lui un membre indispensable au bon fonctionnement de l’ordre. Travailleur et ne se plaignant jamais de sa tâche épuisante, il a voulu changer le fonctionnement de la Sainte Inquisition pour éviter de faire les mêmes erreurs que son prédécesseur. Se considérant comme un visionnaire pour l’ordre. Il est récemment devenu une figure d'inspiration pour les membres de l’ordres grâce à ses nombreux discours. Il se considère comme le nouvel architecte et ne souhaite que l’évolution de l’ordre pour qu’il perdure le plus longtemps possible.


Compétences :





Combat : Wolsey se bat très rarement. C’est un grand politicien et tacticien. Sa bouche et ses paroles sont ses vraies armes. La manipulation est un art qu’il maitrise depuis longtemps. Il passe son temps à travailler sur la psychologie de chacun. Toutes personnes qui est une menace pour l’ordre aura l’occasion d’être envoyé chez l’interrogateur Hübner sous les ordres de Wolsey et sera jugé devant un tribunal par lui-même.



Talents divers : Ayant été l’apprenti du Grand Inquisiteur Isilien. Wolsey est un bon orateur, il maitrise la manipulation et la psychologie ainsi que de nombreuses autres méthodes pour interroger ses ennemis.



Journal Personnel de Wolsey


[Vous pouvez constater que le journal est ancien avec quelques pages déchirées en son centre]


Lors d’un hiver glacial sur les terres de Lordaeron en l’an -20. Une Dame du nom d’Helena Attaway conseillère à Brill accoucha d’un enfant sous les yeux de son époux William Wolsey membre de la garde de Brill.

Wiliam : Regarde ma chérie. Il est magnifique… *les yeux brillant* Tu m’as donné un fils. *lui baise le front* C’est le plus beau cadeau…

Helena : Oui. *sourit en regardant les yeux bleutés de son fils * Je l’appellerais Thomas. *regardant son mari dans les yeux*


[Helena Attaway tenant son fils dans ses bras]

Soudain, le corps d’Helena se mit à trembler, William saisit son fils. Les prêtres rentraient en courant dans la salle essayant d’aider la femme, mais… Il était malheureusement trop tard… Helena Attaway nous avait quittée.

Prêtre : Monsieur Wolsey… Nous avons fait tout notre possible… Mais il était trop tard. *lui tapote l’épaule* Que la Sainte vous guide vous et votre fils dans ces moments difficiles…

William sortit du bâtiment en larme, une fois dehors, il regarda son fils dans les yeux.

William : Tout ceci est de ta faute ! Tu m’entends ?! De ta faute *secoue le bébé qui se met à pleurer* Je te le ferais payer au centuple ! *essuie ses yeux avant de se diriger vers sa demeure*

Six années passent… William Wolsey démissionna de son poste de garde, ne supportant plus cette douleur d’avoir perdu sa bien aimée et de voir la cause de sa mort chaque jour devant ses yeux (Le jeune Thomas) … Il se mit donc à boire tel un ivrogne à l’auberge de Brill… Jusqu’au jour où il prit l’habitude de rentrer ivre chez lui, de monter dans la chambre de son fils et de le battre… Chaque soir, la scène se répétait…

La porte de la maison s’ouvrit, on pouvait y entendre plein d’objets tomber. Des pas lourds se faisaient entendre dans les escaliers. Le jeune Thomas se cacha sous son lit. Soudain, la porte de sa porte s’ouvre. On pouvait y distinguer son père tenant à peine debout avec une bouteille de vin à la main.

William : Thomas… On ne vient pas dire bonne nuit à son père ? *s’avance lentement*

Thomas se mit à trembler sous son lit en restant silencieux

William : Tu te caches ? *sourit* Tu sais que je déteste jouer avec toi ! Alors montre-toi ! *lance sa bouteille qui se fracasse contre le mur*

On pouvait voir les larmes couler sur les joues de Thomas. Il y avait plus un bruit quand soudain une main attrapa la jambe du jeune Thomas et le tira au milieu de la pièce.

Thomas : Non père ! Arrêtez par pitié ! Je suis désolé !

William : Désolé ? *entre en rage* Tu es responsable de tous mes malheurs. Tu as tué ta mère ! *détache sa ceinture et commence à frapper Thomas avec* Je t’avais fait la promesse de te le faire payer !

Thomas : Père ! *pleure* Je vous en supplie arrêtez !

Cela durait des heures… Et chaque soir la même scène se répétait. Thomas était recouvert de bleus. Il avait du mal à marcher… Jusqu’au jour où après avoir battu son fils comme à son habitude après une soirée de beuverie. William tomba dans un coma éthylique. Le jeune Thomas descendu dans le salon, en voyant son père étalé sur le sol. Une rage monta en lui ! Il saisit l’épée de la garde de son père avant de prononcer une phrase.

Thomas : Aujourd’hui ce fardeau que je dois porter depuis ma naissance prend fin *il leva la lame avant de frapper son père avec acharnement*

Le visage recouvert de sang, Thomas ouvrit la porte et se mit à courir dans les bois sans se retourner ! Jusqu’à tomber sur les portes d’une Grande Abbaye.

Thomas : Par pitié aidez-moi ! *pleure*

Soudain, la grande porte s’ouvrit, ce qui semblait être un prêtre se tenait debout et regarda le jeune garçon. Le prêtre n’était rien d’autre que le Grand Abbé Joseph Eliotson, père supérieur de l’abbaye de « Fond des vignes »

Grand Abbé Eliotson : Tu t’es perdu mon enfant ? Où sont tes parents ?

Thomas : Monsieur, je n’ai plus de parents… Plus de chez moi… *se met à genoux en tirant la toge du Grand Abbé* Par pitié aidez-moi…

Le Grand Abbé regarda le jeune garçon et finit par le faire rentrer.

Grand Abbé Eliotson : Bien… Ton nouveau foyer sera cette abbaye… Tu respecteras le règlement imposé et je t’enseignerais la voie de la Sainte Lumière. *pose sa main sur l’épaule du garçon en avançant dans les couloirs de l’abbaye*


[Le très jeune Wolsey et Le Grand Abbé Eliotson parcourant les couloirs de l’Abbaye]


Vingt-trois années passèrent. Wolsey était devenu un prêtre irréprochable grâce à la formation de son mentor, le Grand Abbé Eliotson. Il lui avait enseigné tout son savoir. Wolsey n’était plus le petit-enfant qu’il avait recueilli autre fois. Il connaissait les textes sur la très Sainte et était son devenu son messager et son fidèle serviteur. Il décida de quitter l’Abbaye et partir pour Alterac. Il avait entendu que les membres du clergé de la cité recherchaient un prêtre pour l’une de leurs chapelles.


Grand Abbé Eliotson : Mon apprenti décide enfin de voler de ses propres ailes. *sourit* J’espère que tu guideras d’autres âmes perdues, Thomas.

Thomas Wolsey : En effet, j’aimerais guider le plus grand nombre de personnes sur la voie de la Sainte.

Grand Abbé : Une noble cause. Je t’ai préparé de quoi tenir pour ton long parcourt, tout est chargé sur ta monture. *pose ses mains sur les épaules de Wolsey* Que la Sainte te garde Thomas !


[Le Grand Abbé Eliotson discutant avec Wolsey]


Wolsey se mit donc en route vers Alterac, le chemin fut long et difficile, mais il finit par arriver à destination. Une fois arrivé et après avoir discuté longuement avec les nobles et les membres du clergé. Il fut accepté comme prêtre de la chapelle. Chaque matin, il se tenait dans ce lieu sacré et guida un maximum de citoyen à être sur la voie de la Sainte.

[Wolsey nommé prêtre d’une chapelle à Alterac]

Il fit la rencontre d’une dame du nom de Lucy Thorne, une noble. Elle était veuve et se sentait égarée du chemin de la Sainte. Wolsey en tant que père décida d’aider Dame Thorne avec ses précieux conseils. Cela finit par porter ses fruits. Deux années passèrent… Wolsey et Thorne finissent par tomber amoureux l’un de l’autre et se mit ensemble.
Wolsey continua à exercer ses fonctions de prêtre dans sa chapelle et Dame Thorne son rôle de noble.


[Wolsey flirtant avec Dame Thorne]

Un soir pendant un diner…

Wolsey : Lucy… Je n’ai jamais été aussi heureux de t’avoir rencontré. Tu es le plus beau cadeau que la Sainte ait pu m’apporter. *sourit en lui caressant la main*

Thorne : Toi aussi, Thomas. J’étais longuement chagriné par la perte de mon époux… Je me sentais perdue… Mais j’ai retrouvé la foi en la Sainte et l’amour grâce à toi. *sourit*

Wolsey : J’ai une demande particulière à te faire, Lucy… *regarde Lucy avant de se mettre à genoux et de sortir une alliance* Lucy Thorne voulez-vous de moi comme époux, pour le meilleur et le pire ? *sourit*

Thorne : Thomas… *quelques larmes coulent sur ses jouent* Oui je le veux. *sourit avant de l’embrasser*


[Lucy avant d’embrasser Wolsey pour sa demande]



Deux ans passèrent et le couple vivait toujours normalement avec plus d’intimités. Jusqu’au jour où Lucy Wolsey accoucha d’une jeune petite fille.

Thomas Wolsey : Elle est magnifique. *embrasse sa femme avant de saisir l’enfant* Elle ressemble bien à sa mère… Nous t’appellerons Julia… Julia Wolsey. Tu auras un grand avenir ma fille.


[Wolsey tenant sa fille Julia dans ses bras]

La petite famille Wolsey s’épanouissait, ils étaient respectés dans la charmante cité d’Alterac et aimé. Mais huit ans plus tard, une terrible nouvelle arriva dans les villes des terres du nord des Royaumes de l’est. Une horde de morts-vivants envahissaient le nord… Des villages entiers étaient contaminés et ses citoyens relever dans la non-mort. Beaucoup de citoyens décidèrent de fuir vers le sud et d’autres rejoignit la résistance. Wolsey essaya de leur rendre espoir avec ses sages paroles.

Après un an. Wolsey eu vent d’un ordre qui fut fondé dans les Clairières de Tirisfal au nord de la capitale « Lordaeron ». Cet ordre se nommait la Croisade écarlate, un groupe de survivants qui avait pour objectif d’éradiquer le mal de ces terres.
Après une longue discussion avec sa femme. Ils se mirent d’accord et entamèrent ce chemin long et très dangereux vers ce « monastère ».


Une fois arrivée en Tirisfal, la petite famille se fit attaquer par un groupe de non-mort. Wolsey tenta de protéger sa femme et sa fille comme il pouvait. Mais sa femme finit par se faire, attraper et dévorer devant ses yeux. Soudain des hommes sur des chevaux portant un tabard avec une flamme rouge surgi et massacra les non-morts avant d’encercler le père et sa fille.


Croisé : Vous aviez de la chance que nous sommes passés au bon moment villageois…

Wolsey : Nous… *regarde la dépouille de sa femme*

Croisé : Je sais ce que ça fait de perdre un proche, mais il faut vous battre tout comme nous pour éviter d’autre massacre de la sorte ! Nous allons vous escorter au monastère. Vous autres, brûlez moi ça avec vos torches ! *regardant les autres croisés*

Le groupe de croisés escorta Wolsey et sa fille jusqu’au monastère. Où ils firent loger et nourrit. Mais cela avait un prix… Qui était de rejoindre l’ordre.


Wolsey informa les dirigeants de sa profession et dû passer une série de test pendant que sa fille suivait des cours avec les autres enfants des survivants. A la fin de cette série de test. Un des dirigeants prit la parole.

Dirigeant : Thomas Wolsey veuillez-vous lever. *impassible*

Wolsey s’exécute.

Dirigeant : Nous vous félicitions pour la réussite de vos tests… Mais vous ne rejoindrez pas le clergé…*fixe Wolsey dans les yeux* Nous avons d’autres projets pour vous…

Wolsey ne semble pas saisir ce qui se passe, mais reste silencieux, ayant peur de manquer de respect à l’homme qui se tient devant lui.

Dirigeant : Vous irez rejoindre la Sainte Inquisition écarlate. Vous serez formé sur cette voie. Votre rôle sera d’enquêter dans l’ordre pour éviter toutes infiltrations des non-morts, chasser l’hérésie de nos rangs et y faire respecter la discipline.

Wolsey : Bien monsieur, je servirais l’ordre en étant un membre de la Sainte Inquisition et en défendant les valeurs de la Sainte. *s’incline*

Wolsey suivit des années de formation en tant qu’apprenti inquisiteur. Il s’en sortait avec brio et n’avait commis aucune fautes. Comme si le poste était fait pour lui dès sa naissance.

Jusqu’au jour où il fut convoqué lui et ses pairs devant une assemblé et la Grande Inquisitrice Blanchetête en personne.

Grande Inquisitrice Blanchetête : Mes frères, mes sœurs. Vous êtes aujourd’hui réuni dans ce lieu sacré pour être nommé à votre grade que vous avez amplement mérité. Le Rôle d’inquisiteur, est un poste difficile, seul certain d'entre vous peuvent y avoir les compétences requises… Sinon vous aurez rejoint le clergé… Votre rôle est d’enquêter dans l’ordre, d’interroger, sanctionner, faire, régner la discipline. Vous êtes la prévention de l’ordre ! *s’installe sur sa grande chaise en bois*

Grande Inquisitrice Blanchetête : Je vais donc procéder à la lecture des nominé et de leurs mutations. *se met à lire le parchemin*

Les noms défilèrent jusqu’à tomber sur celui de Wolsey.

Grande Inquisitrice Blanchetête : Thomas Wolsey, veuillez-vous lever et approcher. Vous êtes nommé au grade d’inquisiteur et vous serez muté à Âtreval pour servir le Grand Inquisiteur Isilien. Vous partirez demain à l’aube. Que la Sainte guide vos pas. *lui tends sa convocation ainsi que son diplôme*


[Wolsey nommé au grade d’inquisiteur par la Grande Inquisitrice Blanchetête]

Le lendemain Wolsey n’eut même pas eu le temps de dire au revoir à sa fille Julia qui commençait ses débuts dans l’armée qu’il fut muté pour Âtreval. Une fois arrivé, il se présenta au Grand Inquisiteur Isilien avec deux autres inquisiteurs pour le servir.

Grand Inquisiteur Isilien: Hum… La Grande Inquisitrice Blanchetête m’envoie enfin des inquisiteurs pour me prêter main-forte à Âtreval… C’est une bonne chose. Pour commencer allez rejoindre vos appartements ensuite commencés à interroger ses nouveaux croisés… Sachez que tout le monde est suspect dès le départ. Chassez l’hérésie de nos rangs et trouver les ennemis infiltrés… Je formerais le plus compétant d’entre vous ! Maintenant disparaissez de ma vue.

Les trois inquisiteurs s’exécutent.


Wolsey ne voulait pas laisser passer cette occasion qui s’offre à lui… Se faire former par le Grand Inquisiteur Isilien en personne. L’un de membres-fondateurs de la Croisade écarlate et père fondateur de la Sainte Inquisition et ses nombreuses méthodes.


Deux années passent. Wolsey était l’un de meilleurs dans son domaine, mais il n’était pas le seul… L’inquisiteur Winford était également au même niveau. Mais Wolsey comptait bien régler ce petit contre-temps.


Inquisiteur Wolsey : Winford ! *le saisit avant de le plaquer contre le mur* Tiens-tu à ta vie ? *le fixe dans les yeux*

Inquisiteur Winford : Vous me menacez, Thomas ?! Vous croyez que je laisserais cette opportunité me passer sous le nez ? *ricane* Vous n’êtes qu’un idiot…

Inquisiteur Wolsey : Vous êtes sûr ? *sort une dague* Vous voulez que je vous montre jusqu’où je suis capable d’aller pour obtenir cette formation ? *sourit*

Inquisiteur Winford : Enlevez-moi cette dague Thomas ! Très bien prenez la cette formation et étouffez-vous avec ! Misérable fou… ! *s’en va rejoindre ses appartements*


[Wolsey menaçant Winford de le tuer]

Winford tenu sa parole, tenant à sa vie… Wolsey fut félicité par le Grand Inquisiteur et formé pendant plusieurs années. A la fin de sa formation Wolsey fut récompensé par son Maitre par un bâton en bois bénit et une gemme cramoisie bénie par Isilien en personne pour ses améliorations apporter dans la Sainte Inquisition en plus de ses nombreuses enquêtes résolues. Wolsey nomma son bâton : « Bénéphere, le briseur de secrets ».


Un an après un triste drame se déroula. Le Grand Inquisiteur Isilien fut assassiné par un groupe de rebelles et le fameux Tirion Fordring. En l’an 21 Âtreval se fait assiéger et récupérer par la Croisade d’argent. Wolsey sut fuir juste à temps vers les maleterres de l’est où il finira par tomber sur un groupe d’écarlate survivant construisant un bastion en ruine qui deviendra plus tard… « Le bastion de l’espoir cramoisi »

Il servit la Grande Inquisitrice Rouge-Ruisseau, chef des survivants écarlate. Ils nommèrent se groupe de survivants la « Renaissance écarlate ». Les années passent et les nombreux travaux sont enfin achevés. Le Bastion de l’espoir cramoisi illuminait les montagnes des maleterres. De nombreux survivant rejoignit la Renaissance.


Peu de temps après Wolsey fit connaissance avec le jeune sergent Poing d’acier qui avait rejoint l’ordre depuis peu et avait su se démarquer des autres. Le jeune sergent avait pour habitude de demander conseil à Wolsey et une amitié est née entre les deux hommes.

Après plusieurs années, les gradés de l’ordre tel que Wolsey sont informés que la Grande Inquisitrice Rouge-Ruisseau et le Commandant Rougelame sont portés disparut… Après plusieurs mois de recherches. Ils sont présumés mort et l’inquisitrice Langrain apprentie de Rouge-Ruisseau fut nommée au grade de Grande Inquisitrice et le jeune sergent poing d’acier fut nommé commandant de la « Renaissance écarlate ».

Plusieurs évènements ont eu lieu durant l’an 35. Tel que la folie de la Grande Inquisitrice Langrain qui créa une guerre interne entre le clergé et l’armée. Ce qui a ensuite provoqué "un putsch" contre elle formé par Commandant Poing D’acier et aidé par l’inquisiteur Wolsey chef du conseil. Un vote eu lieu. Pour élever le commandant, au grade de Grand Croisé. La grande inquisitrice décida de s’enfermer dans sa loge et de ne plus en sortir pendant des mois…

Grâce à cette nomination cette guerre interne prit fin. Quelques mois plus tard, Nathalie Langrain fut dégradé et Thomas Wolsey fut nommé Grand Inquisiteur par le Grand Croisé en personne. Un nouveau commandant fut également nommé, Errald Aventis.


[L’inquisiteur Wolsey élevé au grade de Grand Inquisiteur de la Sainte Inquisition]

Vers la fin de l’année de l’an 35. Le Grand Croisé partit en mission. Pendant son absence le commandant Aventis en profita pour instaurer de nouvelles lois et règles contraires aux valeurs de l’ordre et de la Sainte. Une nouvelle guerre eue lieu entre deux grand dirigeant… Wolsey et Aventis….

Une fois le Grand Croisé de retour. Il fut informé par Wolsey de toutes les méthodes utilisées par le commandant Aventis.
Poing d’Acier ordonna au Grand Inquisiteur de rassembler les plus « purs » de l’ordre, de rejoindre l’amiral Newgate sur son navire et de se mettre en route pour Tirisfal. « Le Grand Croisé aurait rencontré pendant sa mission un certain commandant Bonenfant qui reconstruisait le monastère écarlate avec un groupe de survivant. » Celui-ci resta sur place et organisa la destruction du Bastion de l’Espoir Cramoisi qui n’était plus que ruines avec les cadavres des non-justes.


 
     

[Ruine du Bastion de l’espoir Cramoisi]

Début de l’an 36. Le Grand Inquisiteur fut accueilli par le commandant Bonenfant et ses hommes et fut rejoint quelques heures plus tard par le Grand Croisé. Il exerça ses fonctions de chef de la Sainte Inquisition jusqu’à aujourd’hui siégeant toujours dans son bureau qui se situe dans les salles écarlates du Monastère.



[Le Grand Inquisiteur siégeant dans son bureau]
Pièces jointes :



avatar
Thomas Wolsey
Grand Inquisiteur

Messages : 70
Date d'inscription : 17/06/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum