La Volonté de la Lumière

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

La Volonté de la Lumière

Message par Archevêque Amann Smith le Ven 10 Fév - 11:15



La Lumière est Une et grande,
Je la défend de ma lame
Mon sang versé est une offrande,
Prouvant la pureté de mon âme.

De ma voix nette, claire,
J'instruirait les incroyants,
Ou ils finiront le corps sanglant,
Leurs os brisés sur la pierre.

Et alors Lumière, tu m'aideras,
Lorsque dans le noir, ma foi t'appelleras,
Et un rayon vindicte, alors tomberas,
Sur mon ennemi impie qui dans la douleur périra.

Tu est le refuge des pauvres et démunis,
Tu est la confidente des riches et puissants,
Tu est la maîtresse de toute vie,
Et la mère de chaque enfant.

A l'aube du fier Royaume,
Tu guidais l'humanité vers sa destiné,
Au crépuscule du fier Royaume,
Nous pourfendons ceux qui t'ont souillés.

Tes serviteurs, tes obligés,
Ton bras armé, ta volonté,
Ton fer de lance, ta pureté,
L'Humanité, tes fervents sujets.

Le jour où le soleil se lèvera
Sur la terre des morts, terre des rats,
Nous saurons que ta volonté, est,
Sera, que le Grand Assaut soit mené.

En l'attendant nous nous armons,
Nous combattons la confusion,
Amenée par l'Homme couleur d'Argent,
Qui sous un faux sourire répand le sang.



                               
1er Sonnet de la Volonté de la Lumière
Grand Abbé Amann Smith
avatar
Archevêque Amann Smith

Messages : 44
Date d'inscription : 19/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: La Volonté de la Lumière

Message par Archevêque Amann Smith le Sam 25 Fév - 0:17

Ô Sainte Lumière, que tu entendes nos prières,
Notre bras, ton bras, armé,
Barricadé, s'est finalement déployé,
Notre armée est reformée, nous en sommes fiers.

Une terre déchue fut conquise,
Un rayon de Lumière est apparut,
Et cette terre morte, semblable à une banquise,
Alors dedans et autour, a fondue.

La Cité morte fut traversée,
Les nobles croisés, ont massacrés,
Ceux qui autrefois hommes, ont trépassés,
Puis dans une injure, se sont relevés.

Dans le coeur des ténèbres, nous avons levés le voile,
Et la Lumière, alors se dévoile,
Et notre coeur pur s'y réfugia,
Et depuis là, nous anima.

Nous crûmes aux mensonges des faux amis,
Qui petit à petit, moururent dans leur lit,
Et donc leur mensonges, devinrent vérités,
Et seuls les écarlates purent le contrer.

Notre dirigeant, l'Homme de Fer, d'Acier,
Dans sa mortalité cuirassée,
Guidé par tes faveurs, fis face,
Et nous guida vers la surface.

Mais ce fut toujours l'odieuse vérité,
Qui de nos coeurs vint s'emparer,
Quand la nouvelle alors arriva,
Que le sol sous le Roi des Morts,
Retentissait de nouveau sous ses pas.

Cela signifait, que notre heure arrivait,
Que nos armes bénies bientôt pourfendraient,
L'impie démon qui de la terre surgirait,
Et que nos flammes de coeurs fraternels,
Les condamneraient à un trépas éternel.

La Croisade écarlate repartait en guerre,
Le soleil se levait sur le Pays-autrefois-vert,
Qui désormais regorgeait seulement de vers,
Mais qui grâce à nous, reverrait bientôt les cerfs,
Nous nous y attelerons d'une volonté de fer.

Comprenez tous, civils, croisés,
Que c'est de simplicité, que naquit cette épée,
Epée alliée de volonté, qui elle-même naquit de la foi,
Fidélité, et du Clergé, car la foi des hommes,
Créa la résistance, et seul la Lumière, apporta subsistance.


Second Sonnet de la Volonté de la Lumière.
Grand Abbé Amann Smith.

avatar
Archevêque Amann Smith

Messages : 44
Date d'inscription : 19/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum