[En cours]Histoire de la Croisade écarlate [Lore Officiel]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[En cours]Histoire de la Croisade écarlate [Lore Officiel]

Message par Gavius Poing d'acier le Sam 20 Juin - 20:27

[HRP] : Cette partie est placée ici afin de donner un cadre commun au références historiques de la guilde. Elle relate l'histoire de la Croisade écarlate telle qu'elle nous est donnée par Blizzard, dans sa version officielle. Toutes les informations en rouge sont des secrets qui ne sont pas connus des PJ.

I) Prologue

Tout commença lors de l'assaut sur le Pic Rochenoire, durant la deuxième guerre, Mograine de la main d'argent remarqua un démoniste orc canalisant la magie maléfique d'une orbe sombre. Après la mort du démoniste, Mograine voulut récupérer l'orbe pour l'alliance, mais ne put s'en saisir, l'orbe nécrosant sa main. Décrivant l'objet comme "une incarnation vivante de l'ombre", il fut piqué par la curiosité et conserva l'orbe dans un coffre de fer.


Mograine découvre l'orbe...

Il n'en parla point jusqu'à la troisième guerre, lorsque le Fléau commença a ravager Lordaeron. Il révéla alors son secret a plusieurs autres membres de la main d'argent, suggérant qu'il pourrait exister son exact opposé, une pure incarnation de la Lumière, qui pourrait être utilisée contre les morts-vivants.
Ses pairs, ecoeurés par cette vision tentèrent de détruire l'orbe d'un sort sacré, cependant, au lieu d'être détruite, l'orbe absorba le sort et devint son exact opposé, le même cristal de pure lumière dont Mograine avait suggéré l'existence quelques instants plus tôt.
Il fut décidé qu'a partir de ce cristal serait forgée une arme d'un pouvoir sur les morts vivants tel que dans son sillage ne resteraient que cendre. Porte-Cendres...

Saïdan Dathrohan, ayant récemment appris la dissolution de la main d'argent par Arthas, envoya Mograine et son plus fidèle conseiller, Fairbanks, jusqu'à la cité de Forgefer, afin de rencontrer le roi Magni Barbe-de-bronze, pour lui demander de forger la lame. Celui-ci ayant récemment appris la mort supposée de son frère, fut plus que ravi de créer une arme contre les morts-vivants. Selon lui la plus grande création qu'il ait jamais faite.


Porte-cendres...

Suite à la mort du Roi Terenas Menethil II, Les chevaliers de la main d'argent survivants se regroupèrent autour du Seigneur Commandant Dathrohan et d'Alexandros Mograine, récemment promu Généralissime, pour continuer le combat contre le fléau.
Parmi ces survivants se trouvaient de nombreux Héros au destin tragique. Le grand général Abbendis et sa fille Brigitte, Isillien, ainsi que Taelan Fordring. Ce dernier offrit aux rescapés de la main d'argent la protection de sa ville, Âtreval, laissée intacte par le fléau.

Ces héros menèrent un assaut sur la ville de Stratholme, alors tenue par le Fléau. Au coeur de la bataille, Dathrohan fut séparé du reste du groupe.
C'est à cette occasion qu'il fut capturé et tué par le Seigneur de l'Effroi Balnazzar, qui prit possession de son corps, sa sombre magie empêchant sa décomposition.
A la fin de la bataille, Saidan (Balnazzar déguisé) rejoignit les autres, et repris sa place comme si de rien n'était.


Saidan Dathrohan à la merci de Balnazzar.


Mais la puissance du Porte-cendres attira le regard d'un être maléfique, la liche Kel'Thuzad. Celui-ci, préoccupé par les dégâts causés par l'artefact à ses armées, passa un pacte avec Balnazzar, qui avait pris le contrôle de la Main d'argent sous le déguisement de Dathrohan, afin de l'éliminer.

Envoyant Darion, le fils cadet de Mograine, avec le Grand Général Abbendis (père) vers la Main de Tyr afin de proposer au Seigneur Valdelmar de protèger son peuple, Balnazzar isola son fils ainé afin de mettre a exécution ses plans.

Dans ce but, Balnazzar corrompit le fils ainé d'Alexandros, Renault, et le poussa a conduire son père dans un piège.
Il le conduisit donc vers Stratholme, accompagné du seul Fairbanks, où une armée de Morts-vivants l'attendait.
Renault prit la fuite, et Fairbanks, premier à tomber, fut emprisonné sous une pile de cadavres. Alexandros se retrouva seul face aux nuées de mort-vivants. Mais même toute la puissance déchaînée de Naxxrammas n'était pas suffisante et Alexandros les réduisit tous en cendres. 


Sur son sillage, ne resteront que cendres...

Le combat terminé, de fatigue, il laissa tomber sa lame. C'est à cet instant que Renault, observant le combat depuis une cachette, s'en saisit et tua son père avec sa propre épée, corrompant sa pureté. Icapable d'utiliser l'épée, Renauld la laissa sur le cadavre de son père et s'enfuit. 

Renault revint à Âtreval rapportant la nouvelle de son père, vaincu par une armée immense de Morts-vivants. Malheureusement pour lui, Fairbanks avait également survécu, et dénonça au vu et au su de tous les présents la traîtrise et le parricide de Renault.

Dathrohan (Balnazzar), voyant ses plans dévoilés, contesta la version de Fairbanks, l'accusant d'être contaminé par la peste Mort-vivante. Il fut emmené malgré ses protestations, et exécuté peu après.


Fairbanks emmené.

Cependant ses déclarations avaient fait leur chemin. Déjà suspicieux quand aux circonstances troubles de la mort d'Alexandros, et en désaccord global avec Dathrohan sur la politique a adopter, Maxwell Tyrosus, un de leurs compagnons, quitta "la main d'argent, ou plutôt ce qu'elle était devenue" avec ses hommes, assurant que Mograine, s'il avait été en vie, n'aurait pas approuvé un tel fanatisme aveugle.
Il assura qu'il créerait un nouvel ordre, où n'importe lesquels d'entre eux seraient les bienvenus, s'ils décidaient de revenir aux vraies valeurs de la lumière... L'Aube d'argent.


Maxwell Tyrosus fait sécession pour former l'Aube d'Argent

Dathrohan (toujours Balnazzar déguisé) décida de son coté de nommer le jeune Renault Mograine commandant et de renommer l'ordre... La Croisade écarlate.


Le jeune Renault Mograine, sous l'égide de Saidan Dathrohan, promu par Isillien (de dos) Commandant de la toute nouvelle Croisade écarlate.


Dernière édition par Gavius Poing d'acier le Lun 6 Fév - 0:35, édité 3 fois
avatar
Gavius Poing d'acier
Grand croisé

Messages : 94
Date d'inscription : 14/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ecarlate.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [En cours]Histoire de la Croisade écarlate [Lore Officiel]

Message par Gavius Poing d'acier le Lun 22 Juin - 5:09

II) La Croisade

A peine renommé, l'ordre nouvellement créé s'organisa autour des bastions dont il disposait. Le jeune Commandant Renault Mograine pris la direction du Monastère écarlate, assisté de la toute jeune Grande inquisitrice Sally Blanchetête. 


Le Monastère écarlate.

Celle d'Âtreval fut laissée au jeune Taelan Fordring, après tout, il s'agissait du bastion de sa famille, mais sous la guidance éclairée du Grand inquisiteur Isillien. 


Atreval, bastion de Taelan Fordring, sous le tutorat d'Isillien.

Les Abbendis, père et fille, aux cotés du Seigneur croisé Valdelmar, dirigeaient les forces de la Main de Tyr, Valdelmar s'étant immédiatement rangé dans le camp de la Croisade écarlate.


La Main de Tyr, Bastion du Seigneur croisé Valdelmar et des Abbendis.


Quand au Grand Croisé Dathrohan (Toujours Balnazzar), commandant suprême de l'ordre, ayant repris le bastion de la main d'argent à Stratholme, il le renomma Bastion écarlate, et s'y cloîtra avec ses suivants les plus fidèles, rassemblés en un ordre d'élite, la Légion Cramoisie.


La Légion cramoisie veille sur l'entrée du Bastion écarlate.

Dans le même temps partit pour le Norfendre la première expédition de la flotte écarlate. Emmenée par l'amiral Ponevent, elle emmenait avec elle plusieurs personnages éminents de la croisade comme Invar le manchot, chef assassin de la Croisade écarlate ou Orman de Stromgarde, Capitaine général de l'ordre.
L'expédition se révéla désastreuse, et fut considérée perdue corps et biens, les statues des héros disparus étant élevées dans le Hall de champions du Monastère écarlate. Mal'Ganis lui même tua l'amiral Ponevent, avant de posséder son corps, attendant déguisé au Norfendre la réalisation de ses sombres desseins.





La statue de l'Amiral Ponevent au Monastère écarlate.




Malgré ce revers de fortune, l'implantation de la Croisade était forte, et semblait bien partie pour arracher Lordaeron aux griffes des morts vivants. Mais les sombres manigances de Balnazzar étaient toujours en marche, et allaient précipiter leur chute.


Tout d'abord Darion, le jeune fils de Mograine, avait suivi Tyrosus et rejoint l'Aube d'argent. Rassemblant quelques compagnons volontaires, il monta une expédition sur Naxxrammas, la nécropole volante du Fléau, où il pensait son père retenu prisonnier.
Après maints combats, il retrouva effectivement son père, pour le découvrir transformé en Chevalier de la mort par Kel'Thuzad.
Après un âpre combat, Darion réussit a vaincre le Chevalier de la Mort qu'était devenu Alexandros, et de se saisir de Porte-cendres. L'esprit de son père lui parlant à travers l'épée, il s'enfuit comme celui-ci le lui conseillait. A peine de retour dans les maleterres, l'esprit d'Alexandros, a travers l'épée, demanda a être amené à Renault.

De retour au Monastère écarlate avec Porte-cendres, Darion ne reçut pas l'accueil chaleureux qu'il espérait, Renault l'accusant d'être un faible et un traître, et voulant même l'exécuter. C'est alors que l'esprit d'Alexandros se matérialisa a partir de l'épée, et condamnant Renault pour sa trahison, l’exécuta, avant de lui pardonner.​[Cet épisode est connu des croisés, mais pour eux, c'est Darion, agent du fléau déguisé, qui fit appel a ses sombres pouvoirs pour assassiner Renault].


Le Pardon d'Alexandros...



Dans le même temps, Âtreval subissait une importante attaque du Fléau. La Croisade écarlate, qui avait à cette occasion réuni toutes ses forces, réussit à repousser l'assaut, mais au coût terrible de la vie du Grand Général Abbendis (père). Sa fille Brigitte, éplorée, succéda à son père, jurant de venger sa mort.



Brigitte Abbendis découvre la mort de son père.


La nouvelle de la mort de Renault ne se fit pas attendre, et son poste fut offert au jeune Taelan Fordring, qui resta cependant à Âtreval sous la guidance d'Isillien.

Recevant des informations de plus en plus inquiétantes en provenances de Stratholme où le Grand croisé Dathrohan l'informait du grand nombre d'infiltrés et des menaces innombrables planant sur l'ordre, Isillien sombra lentement dans la paranoïa la plus totale, perfectionnant ses techniques d'interrogatoire et voyant des agents du Fléau partout. S'ensuivit une véritable "chasse aux sorcières" où de nombreux innocents furent massacrés.

Cependant, quelques temps plus tard, Le jeune Taelan fut contacté par des agents de Tirion Fordring, son père, un des premiers paladins et ancien membre de la Main d'Argent, dont il fut jadis banni pour sa relation avec Eitrigg, un orc. Celui-ci, ayant vu l'évolution de la croisade écarlate, souhaitait délivrer son fils de leur emprise. Taelan, d'abord incrédule, finit par se ranger aux arguments des agents de son père, qui l'aidèrent à organiser sa fuite.
Celui-ci fut cependant rattrapé et tué par un Isillien déçu et meurtri de la défection de son meilleur élève. Cependant, sur ces entrefaites arriva Tirion, qui, après une bataille acharnée, parvint à mettre fin à la vie du Grand inquisiteur.


Tirion Fordring affronte le Grand Inquisiteur Isillien.


Le commandement d'Âtreval échut alors à Galvar Pursang, nommé par là même Haut-commandant. Malgré tout ces revers de fortune, la Croisade écarlate continuait sa mission sacrée de traque et d'extermination des Morts-vivants.
avatar
Gavius Poing d'acier
Grand croisé

Messages : 94
Date d'inscription : 14/05/2015

Voir le profil de l'utilisateur http://ecarlate.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum