[12/11/2016] Un Arc dans la nuit

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[12/11/2016] Un Arc dans la nuit

Message par Archevêque Amann Smith le Dim 27 Nov - 0:50

L'archimage parla :"Le camp de la vallée de Tissevenin est attaqué !"
Ces mots résonnaient dans l'esprit du Grand Abbé. Décidément, cette soirée était infernale : Désertion, dispute publique avec le Grand Inquisiteur et une attaque...
Le Grand Inquisiteur donna des instructions. Très vite, une escouade s'était formée. A sa tête se trouvait l'Archimage, et le Grand Abbé les accompagna. Ils délaissèrent le Monastère et partirent pour la Vallée de Tissevenin.
A leur arrivée, une vision d'horreur les attendait. Les Croisés du camp avaient été massacrés, et, pire, relevés. Un survivant avait été pendu par le pied, en dessous de lui, une cohorte de Morts-vivants arborant le tabard écarlate, essayait de l'attraper, la salive aux lèvres.
Le Grand Abbé commença à bénir les Croisés présents, leur offrit sa bénédiction, pendant que l'Archimage se téléporta près du camp, à l'abri derrière un arbre. L'Archimage, à l'intention du Croisé Orser, le seul l'observant, commença à gesticuler de loin. Prenant cela comme un ordre d'attaque, le Croisé fonça dans le camp, accompagné de tous ses frères d'armes, rempli de Morts-vivants, pendant que l'Archimage le regardait d'un air hébété.
Le bataille commença. Les cris de guerre des Croisés couvraient les râles insignifiants des Morts-vivants.
La petite escouade se battait vaillament, mais les premiers Croisés commencèrent à tomber. Les morts-vivants ne tombaient toujours pas.
Déjà 3 morts. Le Grand Abbé sauva un Croisé agonisant, et le soigna aproximativement, puis sauva également le Croisé Orser. Pendant ce temps, l'Archimage empalait les Morts-vivants avec son Blizzard, que le Grand Abbé aida à achever dans une prière purificatrice. Puis le Croisé Orser chargea l'un des Morts-vivant et le décapita. La Bataille tournait désormais en la faveur des écarlates.

Un mort-vivant, resté à l'écart jusqu'à lors, chargea le Grand Abbé et le blessa d'un coup de dague à l'abdomen. Il termina tant bien que mal le combat, en saignant abondamment. Les Croisés et l'Archimage achevèrent le dernier Mort-vivant. L'air puait le sang et la décomposition, les cadavres jonchaient le sol à perte de vue. L'Archimage s'approcha du survivant, encore retenu par le pied, et d'un sort de glace, coupa la corde. Le croisé prisonnier s'écrasa au sol dans un bruit mou et métallique.
- Il...Elle...Elle a....Ils étaient dirigés par une Elfe...La peau Blanche, et aux Yeux...Rouges...Elle les as tous tués !...Tous...Puis elle les as relevés !!...Elle est partie..La tour...Vers..Vers la tour...Trop puissante..trop...
L'archimage, pensif : - Une forestière sombre...
Les Croisés et l'Archimage allaient partir s'occuper de cette dernière, le Grand Abbé allaient les suivre lorsqu'il sentit une chaude douleur au ventre. Sa plaie ne pourrait être guérie ainsi, il allait devoir rentrer au Monastère, quelle désastre ! Il leur offrit une dernière bénédiction et guérit leur blessures puis partit.

Peu après, alors que l'Archimage et les Croisés se préparaient à partir pour chasser cette impie de la tour, une autre escouade écarlate de cinq hommes vinrent les rejoindre. Ils étaient plus nombreux, prêts, et partirent combattre la Sombre Forestière.
Ils étaient arrivés trop tard. La tour de guet était d'ors et déjà en flamme, les cadavres des Croisés jonchant le sol.
De la fumée épaisse qui sortait de la tour, une silhouette apparue. La Sombre Forestière se tenait là, seule. Ils avaient l'avantage du nombre. Mais sous les conseils de l'Archimage, les 7 autres Croisés ne la sous-estimaient pas.
Elle se mit alors à rire, d'un air...Hautain. Elle désirait les provoquer, les pousser à commettre des fautes. Les Croisés l'attaquèrent, mais malgré les attaques simultanées et très puissantes du Croisé Orser et de l'Archimage, elle esquivait tout.

L'Archimage donna rapidement des ordres, les Croisés se mirent en position défensive, attaquant la Forestière à tour de role.
Un des Croisés, muni d'une longue hallebarde, tenta de lui perforer les côtes tendit qu'un autre lui portait un féroce coup d'estoc au visage. Par son orgueil, elle ne pus esquiver mais encaissa habilement les coups, puis recommença à esquiver les autres Croisés.
Frustrée, humiliée, elle décocha furieusement une salve de flèche, empoisonnée, sur tous les croisés à l'exception d'Orser, qui se tenait derrière elle. Ils tombèrent au sol, morts...Mais...Ils se relevèrent. Animés par la non-mort, les Croisés étaient les esclaves de la Sombre forestière désormais.

L'Archimage, interdit, désolé, tendit les mains.
- Je suis...Désolé...Mes Frères mais vous ne me laissez guères le choix !
Il puisa une grande magie dans son bâton et incanta un gigantesque et surpuissant sort de Blizzard. Les lames gelées tombant du ciel n'épargnèrent que l'un des Morts-vivants, sur les 6, qui se jeta au sol avant de mourir.
Aux yeux de la Sombre Forestière, ce sacrifice amusant était dérisoire. Elle rit aux éclats.
Orser, accidentellement blessé par l'Archimage, tenta d'asséner un coup d'épée à la Sombre Forestièren, qui para le coup, le saisit à la gorge, et le jeta aux pieds de l'Archimage. Sans cesser de jubiler en décriant la faiblesse écarlate.
La Sombre Forestière tenta de démoraliser l'Archimage, de le briser mentalement, avançant que tous se sacrifiaient inutilement pour lui. Fier, l'Archimage lui démontra qu'elle avait tort, que personne ne mourirait pour lui, tout en aidant Orser à se [code]lever.
La Fin du combat approchait. Les croisés étaient essouflés.
Orser, dans un élan d'agilité, se jette sur la Forestière et lui entaille profondément le ventre. L'Archimage tente de la contourner pour ne pas blesser Orser mais trop tard, elle attrape l'Archimage au poignet et le jette contre la falaise.
Il se rattrape in extremis et parvient à remonter. La Forestière Sombre ne veut plus qu'une chose. Tuer Orser. Le réanimer. L'ajouter à ses troupe. Ce-dernier se rebelle, lui crie qu'il protégera l'Archimage et qu'il la tuera.
Elle jubilait.
- Je te relèverais, et tu tueras ton précieux Archimage, idiot !
Orser, essouflé, n'en pouvait plus. Il lâcha son arme et donna un coup de poing en plein dans le visage de la Morte vivante. Elle le repousse d'un coup de genou. Elle est aussi à bout de souffle.
- Si je dois mourir...Mortel ! Je ne partirais pas seule !
Elle tendit son bras et tenta de poignarder le Croisé au sol. L'Archimage, voyant cela, se transféra entre les deux combattants et se prit lui-même la dague dans le flanc.
- Je tiendrai...Mes promesses...Personnes ne mourira pour...Moi...
Orser se relève. Contre l'Archimage, et tente de rester droit, impassible.
La Forestière tenta de fuir en courant. Orser la retint, la jeta au sol, et lui écrasa le visage à coup de gantelets. Elle ne tint plus et s'évanouie.
Orser tombe au sol, essouflé, épuisé.

L'Archimage s'avança et calcina la Forestière au sol. Il prit Orser sur son cheval. Ils retournèrent au Monastère.
avatar
Archevêque Amann Smith

Messages : 44
Date d'inscription : 19/08/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum