[Event 14-15-16/10/16] Vers les ténèbres, Pour la Lumière !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Vers les ténèbres, Pour la Lumière !

Message par Syneria le Ven 25 Nov - 23:59



Les cloches retentirent dans les Clairières de Tirisfal. L'heure était venue.

Le chant mélodieux des oiseaux fût interrompu par la marche militaire des Croisés qui se dirigeaient en rang vers la flotte Écarlate, après avoir été dignement salué par le Grand Inquisiteur.

Alors que l'aube arrivait, et que le soleil pointait son nez à l'horizon, l'équipage embarquait dans les navires.
Les voiles écarlates se dressèrent face à la force du vent et l'ensemble des bateaux se mirent à mettre le cap vers les Îles Brisées...



Une fois la flotte Écarlate ainsi que l'équipage du Capitaine Alford en pleine mer, ceux-ci devaient dès lors décider du point d'amarrage sur les Îles.
L'Amiral Newgate et le Grand Croisé Poings-d'acier décidèrent d'accéder aux Îles par les côtes de Tornheim.



Quelques jours en mer plus tard, Dame Balmet du Clergé et l'Inquisiteur Ramsey de l'Inquisition accostèrent le navire du Capitaine Alford afin d'inspecter son équipage et faire plus ample connaissance avec celui-ci, jusqu'à lors méconnu de l'Ordre.

Puis vint la dernière ligne droite de la flotte. L'ensemble des équipages écarlates se réparaient au débarquement. Les navires écarlates allaient bientôt accoster sur les côtes rocheuses de Tornheim où le ciel bleuté regorgeait d'orages et d'éclairs.

Une fois arrivés au rivage, le Grand Croisé dépêcha une troupe d'éclaireurs pour inspecter les alentours afin de s'assurer que l'environnement soit propice à y établir un campement.
La zone étant désormais sécurisée, les Écarlates allaient pouvoir installer leur base d'opération près du rivage ainsi que décharger le matériel des navires.



Pendant ce temps, le Grand Abbé Smith et l'Archimage partirent explorer les terres inconnues de Tornheim et finirent par trouver un mystérieux artéfact.
Soudain, à l'approche de celui-ci, l'artéfact libéra une mystérieuse brume dense et magique.
Cet étrange nuage, qui se répandait à grande vitesse, s'avéra être toxique lorsque le Grand Abbé en inhala par inadvertance, ce qui poussa celui-ci et l'Archimage à regagner le campement au plus vite.

Une fois arrivés au rivage afin de mettre au courant le Grand Croisé, celui-ci ordonna à la flotte de se retirer en mer le temps que le problème de brume soit résolu.



Poing d'acier ordonna à plusieurs croisés de monter la garde au campement tout en observant la progression de cette mystérieuse brume. Celle-ci n'allait pas atteindre le campement écarlate de si tôt, ce qui allait permettre aux troupes d'avoir une nuit de repos.

Le lendemain matin, Le Grand Croisé convoqua le Grand Abbé et le chargea de résoudre ce problème de brume.
Celui-ci convoqua alors à son tour les croisés en leur ordonnant de foncer dans la brume afin de "vaincre le mal de l'intérieur".
Surpris par un tel changement de comportement, et considérant cette solution comme une pure folie, l'Archimage s'opposa au Grand Abbé Smith et, après une brève dispute, resta au campement.

Le Grand Abbé partit donc en direction de la brume en compagnie de ses troupes qui elles aussi avaient longuement hésité à le suivre.
Une fois aux abords de l'épaisse brume, la troupe écarlate aperçut quelques formes humanoïdes dans la brume. Celles-ci s'apparentaient à des pirates ayant sombré dans la folie après avoir inhalé la brume.
Ces individus commencèrent à se montrer très agressifs, au point d'engager le combat.
Alors que les croisés combattaient au corps à corps ces créatures folles, le Grand Abbé et les membres du Clergé écarlate se mirent à purifier la dangereuse brume et ce, avec succès.
Mais hélas, la source même de la corruption n'avait pas été purifiée, la propagation de la brume avait été endiguée, pas stoppée.

De retour au campement, alors que les troupes se reposaient, le Grand Abbé Smith fût prit d'une intense quinte de toux, conséquence de l'inhalation de la brume, et fût dès lors envoyé à l'infirmerie où Sœur Balmet allait le soigner.
Le temps que le Grand Abbé soit remis sur pieds, les troupes regagnèrent leurs compartiments respectifs et le campement reprit sa routine de rondes habituelles.


Au lendemain matin, le Grand Croisé Poing d'acier apprit par le Grand Abbé que la brume avait été repoussée mais pas éradiquée, permettant néanmoins à la flotte d'amarrer à nouveau au rivage.

Cependant, un problème plus urgent survint. En effet, des éclaireurs avaient découvert une tour non loin où des Réprouvés avaient récemment élu domicile.
Suite à cette nouvelle, le Grand Croisé convoqua dans sa tente de commandement le Haut Conseil afin de mettre un place un plan pour endiguer la menace Réprouvée.



L'Amiral de la flotte écarlate arriva en retard mais en toute hâte à la réunion, en portant avec lui une triste nouvelle qui lui avait été communiquée dans une lettre du Grand Inquisiteur Wolsey.

Le Monastère Écarlate avait été attaqué par des Chevaliers de la Mort.

Face à un tel dilemme, rester ou rentrer, le Grand Croisé soumit le Haut Conseil à un vote.
Suite à ce vote, la campagne Écarlate aux Îles Brisées allait donc continuer.
Néanmoins, le Grand Croisé apporta son soutien au Monastère en y envoyant en renfort une petite troupe écarlate d'élite par portail, ouvert par l'Archimage.

Pendant ce temps, le Sergent-recruteur McCree rassemblait et préparait les troupes à un assaut sur la tour des Réprouvés alors que l'Archimage décida de régler définitivement ce problème de brume.
Une fois les troupes parées, le Grand Croisé suivit du Grand Abbé se mirent en route vers la tour des morts-vivants.



Une fois arrivés aux abords de la tour, ils virent un régiment entier de Réprouvés autour de celle-ci, composé de fantassins et de chevaucheurs de chauve-souris.
Le Grand Croisé mit au point un plan qui consistait à permettre à une troupe d'Écarlates dirigée par Sœur Balmet de s'infiltrer dans la tour afin de la "nettoyer" pendant que le reste des forces Écarlates combattent les morts-vivants de front.
Une fois au sommet de la tour, Sœur Balmet et son régiment engagèrent le combat avec le Commandant Réprouvé.
Une fois celui-ci abattu, sa carcasse définitivement sans vie, fût jetée par delà la tour, pour atterrir au milieu des troupes Réprouvées.
Démoralisés et sans chef, les Réprouvés furent massacrés par les troupes Écarlates qui avaient désormais repris le dessus.

La victoire était totale.

Après avoir brûlé les corps et sécurisé la tour, l'Archimage se téléporta sur place, épuisé et blessé en informant le Grand Croisé que la brume avait été éradiquée.
Sœur Balmet s'enquerra de soigner l'Archimage alors que le Grand Croisé Poing d'acier annonça qu'il devait regagner le campement du rivage et rejoindre l'Amiral Newgate pour une mission de la plus haute importance...
Avant son départ, le Grand Croisé confia le commandement des troupes Écarlates présentes à la tour au Grand Abbé Smith qui allait désormais mener les opérations futures sur les Îles Brisées.

Le Grand Abbé Smith, désormais aux commandes, envoya des éclaireurs inspecter la mystérieuse contrée d'Azsuna.
Mais ceux-ci ne revirent pas...
Smith décida d'en envoyer deux autres, mais ils ne donnèrent aucun signe de vie non plus.
Afin de découvrir le fin mot de cette histoire, le Grand Abbé Smith ainsi que le corps d'armée écarlate partirent eux-même en Azsuna.



Une fois sur place, et après quelques heures de recherche, ils trouvèrent leurs camarades... Enfin plutôt leurs cadavres. Ceux-ci étaient recouverts de souillure gangrenée et deux chasseurs de démons se dressaient au dessus des leurs corps verdâtres sans vie.
Surpris de voir deux créatures elles aussi verdâtres d'énergie démoniaque, les écarlates se mirent en position d'attaque alors que les chasseresses tentèrent de parlementer.



L'une des deux chasseresses tenta de leur expliquer que leurs compagnons s'étaient fait tués par des démons alors que l'autre commença à hausser le ton.
Suite au comportement belliqueux de l'un et le ton montant de l'autre, le combat finit par s'engager.
Les écarlates, confondant leurs adversaires avec de vrais démons, abattirent la première chasseresse avant d'interroger la seconde.
Sous la torture, celle-ci indiqua aux écarlates l'emplacement de son camp avant de trépasser.

Le Grand Abbé Smith ordonna sur le champ aux troupes écarlates de monter un assaut sur le camp des chasseurs de démons, qu'ils considéraient non seulement comme des démons mais aussi comme étant les responsables de la mort de leurs éclaireurs.

Une fois arrivés au camp, les croisés purent profiter de l'effet de surprise pour engager le combat et "purger" la zone.
Un long combat s'engagea et, sous les sons des coups d'épées et des cris de guerre, le chef Illidari du campement fût terrassé.
L'assaut fût un succès et le camp finît brûlé sous l'ombre des bannières écarlates plantées au sol.



Après ce combat, le reste des troupes écarlates se rendirent à une des côtes d'Azsuna où les attendait le Capitaine Ferris, chargé de les ramener saints et saufs au Monastère Écarlate.



... Pendant ce temps, le Grand Croisé Gavius Poing d'acier, qui avait rejoint l'Amiral Newgate, se mit également en direction d'Azsuna, mais pour une mission bien précise.

Avec l'aide de l'Amiral et des troupes d'élite écarlates, le Grand Croisé comptait assiéger le Bastion Gangrâme où se tramaient de sombres machinations...
En effet, le Grand Croisé avait appris que Balnazzar, le tristement célèbre Nathrézim, continuait d’œuvrer dans l'ombre pour corrompre la Croisade Écarlate de l'intérieur et la contrôler à nouveau.
C'était là le but de l'assaut du Bastion : endiguer les machinations de Balnazzar.



Une fois la flotte de l'armée écarlate amarrée et le campement établi, elle se mît en route en direction du Bastion Gangrâme pour livrer bataille.

Sur le flanc de la montagne bordant le Bastion de la Légion, Newgate et Poing d'acier se mirent à échafauder un plan d'attaque.
L'objectif était clair : attaquer le Bastion sur le flanc, pénétrer le bâtiment et saboter la machine de Balnazzar dont il se servait pour corrompre l'esprit des membres de la Croisade.



L'assaut fût lancée, et la bataille commença. Le corps d'armée d'élite écarlate se fraya un chemin vers le Bastion non sans difficulté. Infernaux, Inquisiteurs, Gangregardes, tous se dressèrent sur leur chemin et les renforts de la Légion allaient rappliquer.



Le temps était compté.



Une fois à l'intérieur du Bastion, l'Amiral et le Grand Croisé découvrirent avec stupeur l'horrible machine. Celle-ci s'alimentait en âmes, directement depuis des cages aux pieds du mur où souffraient des prisonniers de races diverses et variées.



Même lorsque les prisonniers furent libérés de leurs chaînes, leurs âmes continuaient à se faire drainer par la machine.
Newgate et Poing d'acier en arrivèrent à la triste conclusion qu'il fallait achever les prisonniers souffrants et inconscients pour stopper la machine et la saboter.
Le Grand Croisé donna l'ordre d'exécuter ces derniers, et les croisés obéirent non sans remords ou séquelles de ce terrible acte.

Le point positif était que la machine devint instable, assez que pour être sabotée.
Une fois ceci fait, le Grand Croisé ordonna la retraite avant que d'autres renforts démoniaques ne rappliquent.
Ce qui restait du corps d'armée d'élite écarlate s'échappa du terrible Bastion pour regagner le flanc de la montagne.
Arrivés aux abords du fossé où se tenait le Bastion de la Légion, Newgate et Poing d'acier purent observer de loin l'explosion de la machine sabotée et l'effondrement du bastion où elle se tenait.

La mission, même au prix de lourds sacrifices, était un succès !



Au crépuscule du soir même, la flotte de l'Amiral Newgate mît les voiles vers les côtes de Lordaeron avec le Grand Croisé Poing d'acier et le reste de l'armée écarlate, tous victorieux de leur expédition.


avatar
Syneria

Messages : 6
Date d'inscription : 10/10/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum